Votre consultation porte sur des vaccinations indispensables pour la totalité …

Comment on Faut-il remettre en cause la vaccination ? by JP CHAVAN.

Votre consultation porte sur des vaccinations indispensables pour la totalité de la population (et non des professions ou pratiques à risque). L’espèce humaine est d’évidence viable sans vaccin… : il n’y a donc pas de vaccination répondant à votre définition. N’excluons pas qu’il y puisse exister des vaccinations efficaces et sans risques et laissons-les alors prescrire en conscience et en fonction d’un examen clinique aussi individualisé que possible. Certains jugeront que l’antitétanique présente un intérêt (individuel puisque la maladie n’est pas contagieuse): est-il pour autant légitime de leur injecter antidiphtérique et antipolio alors qu’aucune de ces deux maladies ne peut se contracter actuellement chez nous et que la probabilité de la contracter avec de graves conséquences s’avère infime.

JP CHAVAN Also Commented

Faut-il remettre en cause la vaccination ?
La baisse de la mortalité infantile dans nos pays occidentaux a été nette dès le début de l’ère industrielle, puis accélérée par la prophylaxie (Semmelweis…). Le rôle des vaccinations reste secondaire. D’où imaginez-vous que ressurgissent en France la diphtérie ou la polio, si on en abandonne la vaccination? Le tétanos néonatal? Où allez-vous pêcher votre 20 %? Dans le Tiers-monde en guerre? Pourquoi pas 80 %? Pensez aussi à certains progrès de la médecine, dont les antibiotiques ! Ne dégradez pas vous-même le niveau de ces échanges… Même au CTV pour ne pas dire dans le Tiers-monde, on n’ose plus sortir pareilles exagérations !


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
Que vous faut-il comme « force »? 700000 ans prouvés contre quelques dizaines d’années pour les vaccins, 400 ou 500 ans en étant large… Certes il y a une question de « taux de perte » ou d’espérance de vie, mais, d’évidence, les progrès de l’hygiène en général (eau potable, assainissement, alimentation en qualité et quantité suffisantes, etc.), forme primitive de la médecine (?), ont été prépondérants par rapport aux vaccinations.


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
Ne pourriez-vous comme vous l’avez fait pour le tiers payant (pour-contre le tiers payant généralisé, optionnel), lancer un sous-sondage sur diphtérie, tétanos, polio en dissociant?