Malgré les défauts signalés sur la conception de cette liste …

Comment on Faut-il remettre en cause la vaccination ? by J-Pierre AUFFRET.

Malgré les défauts signalés sur la conception de cette liste de vaccins (pas de choix « aucun », groupage DTP, groupage ROR, fièvre jaune -obligatoire en Guyane- pas citée) et un nombre de participants encore limité (118 au moment où j’écris), on peut constater que parmi ceux qui jugent au moins un vaccin indispensable, le DTP fait la quasi-unanimité. Deux interprétations à ce « succès »: 1/ le panurgisme (il est obligatoire, donc il est indispensable! thèse chère à H. JOYEUX); 2/ la terreur qu’inspire toujours le tétanos et qui « force » le choix du DTP (puisqu’il faut absolument voter pour un vaccin au moins!). L’autre constat, c’est que parmi les votants qui estiment au moins un vaccin indispensable (et a priori, il s’agit de médecins selon la vocation de ce site), les vaccins contre les pneumocoques, l’hépatite B, les méningocoques, le BCG, le « cancer du col » (pour les filles), et surtout, la grippe et la varicelle obtiennent moins de 25 % des suffrages. Il s’agit sans doute d' »anti-vaccinalistes secondaires ». L’immense majorité des sondeurs que j’ai croisés depuis 20 ans n’ont tout simplement pas la culture sondagique nécessaire pour comprendre ce qu’ils sondent, à moins qu’ils n’aient en fait une culture extrêmement « pointue » pour « aiguiller » les choix des sondés.