Il ajoute même  » c’est comme ça qu’on a fait …

Comment on Faut-il remettre en cause la vaccination ? by GUILLOT Sophie.

il ajoute même  » c’est comme ça qu’on a fait une entreprise successfull »

PAS UN MOT sur la question de la santé publique, dont manifestement il se CONTREFOUT, le tout, c’est de faire du  » bon business »…..

GUILLOT Sophie Also Commented

Faut-il remettre en cause la vaccination ?
Et donc, selon vous, on ne peut pas être contre tous les vaccins ? ( sans être contre le principe de la vaccination, mais simplement en considérant que les vaccins, tels que ceux qui nous sont proposés, ne nous conviennent pas ) , Je vais vous proposer la lecture d’une remarque d’un étudiant en immunologie

Je le cite :  » Je pense que l immunologie est une science ultra recente et surtout dont les concepts changent sans cesse.
Je suis interniste avec un master d immuno en poche et je me souviendrais toujours d un prof qui nous avait enseigné un concept a un temps T je l avais revu un an plus tard il avait enseigné l inverse car les concepts avaient changé.
Il a aussi confié qu en réalité on ne sait pas ce que l on fait car on ignore comment cela fonctionne.
La vaccination est un procédé tres grossier par rapport a la finesse du système immunitaire.
Ensuite qu en est il des connaissances immunologiques enseignees au cours du cursus medical soyons honnêtes. ..quasi nulle.
On répète ce que l on nous a appris a répéter.
Attention je ne suis pas un anti vaccinaliste convaincu et je ne nie pas les bienfaits sur l eradication des épidémies mais tout est une question de balance B/R. Il ne faut pas oublier non plus que les vaccins sont des produits pharmaceutiques et que la préoccupations premiere de l industrie n est PAS le bien être des patients.
Je pense qu il faut juger au cas par cas et qu il y a de nos jours un emballement vaccinal pas toujours inspiré par des motivations médicales.
Je vous invite a lire les ecrits du Pr Yehuda Schoenfeld immunologue reconnu que l on ne peut taxer d obscurantisme.

Vacciner oui mais avec prudence et raison en n oubliant pas qu on ne sait au final pas grand chose »

Et je vous invite aussi à la réflexion suite à cette étude que vous connaissez peut être ;

http://cnmse.ouvaton.org/file/Experience_a_lhopital_partiel.pdf

Si en vaccinant tout le monde contre la même chose, on obtient des résultats inégaux, alors, le principe même de la vaccination de masse n’a pas beaucoup de sens sur le plan médical, scientifique ET épidémiologique. Je regrette. Avec ou non un bagage scientifique dans les sciences médicales, il faudra vous y faire, Dr DUPAGNE, mais les patients et les consommateurs ont encore un cerveau et savent raisonner, réfléchir, et se poser des questions pertinentes…

je suis, depuis fort longtemps, contre le principe de la vaccination de masse qui n’a pas plus de sens que de traiter les humains comme des animaux à l’étable.

Les patients et le grand public ont accès aux sites des fabricants, aux sites gouvernementaux ( INVS, CTV, HSCP, HAS etc…. ) et ils savent lire, compter , interpréter des statistiques , des tableaux et des chiffres et faire des recherches assez poussées. Vous ne pourrez jamais aller contre ça et contre le bon sens;


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
TOUTAFAIT, je n’ai d’ailleurs rien posté dans la liste. Mais du coup, dans les résultats, TOUS LES GENS qui pensent comme moi n’apparaissent pas;… ( un peu comme en  » démocratie », peu importe le nombre d’abstentionnistes, on s’en fout, quitte à être élus avec une majorité toute virtuelle ( du coup, les représentants ne représentent plus grand chose ) )

Les anti vacinaux primaires comme vous les qualifiez, n’existent pas en France, à ma connaissance. Si j’étais  » anti  » vaccins, je demanderais
1/ l’interdiction de ces produits sur le marché
2/ le déremboursement immédiat par la sécurité sociale
3/ le retrait de tous ces produits appelés à tort vaccins
4/ l’inculpation de toutes les personnes les prescrivant ou les administrant à des patients , fussent ils médecins .

LOIN DE MOI ces pensées, je ne veux que :

1/ la levée de toutes les obligations
2/ la liberté de parole aux médecins qui sont contre et qui refusent de les prescrire
3/ la suppression des poursuites contre les familles ou les médecins les refusant
4/ l’information transparente sur les VRAIS chiffres des accidents post vaccinaux
5/ la sanction sévère de tout médecin qui refuserait de faire un signalement à la pharmacovigilance d’un effet secondaire, et la simplification de ces signalements, ce n’est pas aux médecins de faire le  » tri, », c'(est à la pharmacovigilance
6/ la reconnaissance et la prise en charge décente des victimes.
7/ la lutte contre l’existence patente de liens d’intérêts entre les décideurs et les leaders d’opinion et l’industrie

Je suis POUR LA LIBERTE de choix thérapeutique , et l’accès de tous à l’INFORMATION, rien d’autre. Ensuite, chacun sera réellement libre.. ( pour l’instant, il s’agit d’une absence de liberté puisqu’il y a une désinformation généralisée. )


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
Question subsidiaire = trouvez vous que la façon dont la question est posée ici n’est pas orientée, DANS LA MESURE où,, non seulement la case  » aucun vaccin  » n’existe pas mais qu’en outre, vous n’avez pas mis  » diphtérie »,  » tétanos  » , et  » poliomyélite » SEPARES, ni « rougeole « ,  » oreillons, » ,  » rubéole » , séparés ?.???

Personnellement ces non choix me paraissent déjà significatif que , pour  » tout le monde », ça parait quasi  » normal  » que les vaccins soient polyvalents … ( alors qu’il n’y a rien de plus anormal justement ….