1) La compétition revient trop souvent dans les propos. Le …

Comment on Supprimer ou alléger les certificats sportifs ? by Rémi.

1) La compétition revient trop souvent dans les propos. Le sportif peut aller très loin dans l’effort seul face à lui même. Le problème ne se résume pas à compét/pas compét

2) L’article que j’ai cité dans un autre commentaire montre que chez un peu moins de 800 sportifs aguerris, la clinique et l’ECG trouvaient 3% de pathologies justifiant d’aller plus loin. Il y avait 3 sportifs pour qui des pathologies vraiment sévères (CMH, coronarien) ont été diagnostiquées leur contre-indiquant leur sport. Est-ce que ce nombre est trop petit pour justifier exam clinique+ECG tous les 2 ou 5 ans (ou que sais je) chez ceux pratiquant une activité intense ?

3) Est-ce que vous voulez dire que plutôt que d’imposer un passage par chez le médecin, c’est au sportif de décider s’il veut un feu vert médical ? Si oui, je comprends cette idée mais je pense qu’il peu y avoir un rebond de morbidité car je vous répète que les sportifs qui sont le plus dans l’intensité sont régulièrement ceux qui écoutent le moins des symptômes fussent-ils sévères.

4) Cette idée de certificat à la première inscription dans un sport (avec ciblage selon l’intensité j’imagine) parait séduisante à première vue. Néanmoins, les accidents cardiaques sévères arrivent souvent chez des gens qui ont des années de pratique derrière eux (moyenne d’âge mort subite = 46 ans). Je pense qu’il faut encourager des contrôles réguliers.

je rajoute en passant qu’aux USA où le certificat médical comme nous l’entendons n’existe pas, ils font le même débat dans l’autre sens

Rémi Also Commented

Supprimer ou alléger les certificats sportifs ?
(HS on) C’est dingue que nous ayions des ordinateurs dans nos poches hyperpuissants pour jouer à Candy Crush et qu’il n’y ait pas de techno plug and play pour l’analyse de l’ECG(HS off)


Supprimer ou alléger les certificats sportifs ?
Salut,
je comprends la problématique de la Dépistémologie. Vous, Twitter et tout ce que tu sais qui entoure ça me l’ont appris à propos du cancer. Et pour ma part, je me bats tous les jours contre les examens inutiles avant une anesthésie (mais je sais que si un truc se passe, nous sommes là pour le prendre en charge à l’hôpital)

Et je reconnais que vous avez des arguments qui font mouche.

Je modère juste votre enthousiasme quant au fait que le sportif prend les risques en son âme et conscience. Je serais capable de dire ça de ma pomme avec la culture que j’ai sur le sujet (et j’ai des antécédents cardios…) mais pour fréquenter bon nombre de sportifs d’endurance je peux vous dire qu’ils se croient peu ou prou TOUS protégés par leur hygiène de vie et qu’ils modèrent beaucoup leurs symptômes.

Ce qui m’embête avec la mort subite c’est :
1) les premiers secours civiques en France c’est de la crotte, c’est inexistant
2) la moitié des cas surviennent au milieu de nulle part où il est bien compliqué de mettre en oeuvre ce qui faut
3) un ECG pour rechercher des stigmates de CMH, Brugada et autres à l’adolescence et tous les X années à l’âge adulte ça me parait un bon compromis en matière de coût/bénéfice/risque de surdiagnostic pour le patient
4) C’est quand même typiquement le genre de sale-maladie-pas-de-bol où la médecine a peut-être son mot à dire ? le gars qui a une CMH idiopathique on ne peut pas dire qu’on sent venir le problème à des kilomètres à la ronde à cause de son environnement ou de son mode de vie…


Supprimer ou alléger les certificats sportifs ?
Rémi, anesthésiste

Je pose sans troller la question : faut-il laisser tomber le problème car il ne concerne que 1000 morts (morts subites) par an en France ?

Ca peut-être un choix mais je ne suis pas personnellement de cet avis.


Recent Comments by Rémi

Faut-il déléguer certains soins médicaux à des personnels spécialisés ?
il n’y a pas que des procédures mais il faut bien dire qu’il y a quelques routines ou situations simples qui pourraient être gérées par un autre soignant


Faut-il déléguer certains soins médicaux à des personnels spécialisés ?
Rémi, anesthésiste,
comme Mathilde, je pense que le patient devrait être plus responsable de lui-même