Je pense que tout est fait aujourd’hui pour déresponsabiliser le …

Comment on Supprimer ou alléger les certificats sportifs ? by Dr MG.

Je pense que tout est fait aujourd’hui pour déresponsabiliser le patient.
Or chacun doit se prendre en charge.
Donc une attestation comme aux EU me parait une solution pertinente .

Quand je lis que ce certificat permet de faire le point sur sa santé comme pour un garagiste, je rappelle que l’humain n’est pas une machine.
Je pose alors la question pour des personnes bien portantes : quelle preuve a-t-on de l’intérêt d’un bilan sanguin annuel ? Quelle preuve a-t-on de l’intérêt de la grande majorité des dépistages ? Quelle preuve a-t-on de l’intérêt de toutes les vaccinations recommandées ?

Par contre, on a la preuve que faire que quelqu’un en bonne santé un patient, ne lui rend pas service mais apporte beaucoup d’intérêt au corps médical .

Recent Comments by Dr MG

Que pensez-vous des propositions du Conseil de l’Ordre des médecins ?
J’avoue également à la lecture de cela ne pas bien comprendre les réelles propositions qui me semblent plus un charabia technocratique que de réelles propositions. Je ne sais donc pas quoi répondre. Redonner du temps médical aux médecins, tout le monde s’accorde la dessus depuis bien longtemps mais rien n’est fait dans ce sens, donc le proposer à nouveau me parait très « sophistique »

Peut être prendre la peine de lire les 56 pages comme le suggère Dominique Dupagne ?

Je crois malgré tout que notre système est devenu tellement complexe et le lieu de pouvoir qui nous dépassent, nous médecins qu’il n’y rien à « amender » mais faire table rase et refonder, ce qui est quasiment impossible et donc utopiste


L’industrie pharmaceutique doit-elle pouvoir continuer à financer la formation des médecins ?
Croyez vous que nous n’apprendriez pas plus en vous formant de façon indépendante?
Assister aux congrès est-ce vraiment nécessaire, à l’heure d’internet ?
Ceux qui affirment rester indépendants, sont ceux qui sont le plus influencés : cf brochure de l’ OMS sur le sujet