Bonjour Cette proposition a déjà été faite par le blogueur Borée. …

Comment on Faut-il obliger les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux ? by Dominique Dupagne.

Bonjour
Cette proposition a déjà été faite par le blogueur Borée. Malheureusement, le journal Egora à titré sur un salaire de 2000€ par mois ce qui a provoqué de nombreuses réactions négatives. Mais sur le principe, un poste salarié avec une logistique correcte attirerait de nombreux jeunes médecins effrayés par la lourdeur d’une installation et son caractère définitif. Il ne serait même pas nécessaire de faire appel à des médecins déjà installés (et débordés).

Non seulement une telle solution permettrait de créer une offre de soins en zone « désertique », mais elle pourrait inciter de jeunes médecins à franchir le pas et à s’installer dans une région que cette fonction temporaire leur aurait permis de découvrir !

Idem pour les spécialistes ambulants, il faut juste l’organiser correctement, c’est une très bonne idée.

Tout cela est préférable aux installations forcées !

Dominique Dupagne Also Commented

Faut-il obliger les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux ?
En fait, après en avoir discuté avec des médecins d’origine modeste ou rurale, leur réponse est que ce sont au contraire ceux-là qui veulent s’installer en ville, sur l’air de « je n’ai pas fait ces études pour retourner d’où je viens ».

Je pense que ce qu’il faudrait surtout, c’est permettre aux jeunes diplômés de « goûter » au rural plutôt que de s’installer directement, ce qui suppose une bonne dose d’inconscience.


Faut-il obliger les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux ?
Bonjour Mathilde
A combien estimes-tu le temps de travail hebdomadaire des médecins que tu remplaces, temps administratif et formations compris ?


Faut-il obliger les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux ?
Un précision pour ceux qui seraient étonnés par les 70h de travail hebdomadaire. La moyenne nationale est de 55 heures, mais c’est en ville que l’on trouve des médecins avec une faible activité. Dans les campagnes, la demande est telle qu’il est en effet quasiment impossible de descendre en dessous des ces horaires déments.

La situation décrite par le Dr Rétaux est réelle et explique en grande partie la désertification médicale des zones rurales et semi-rurales.


Recent Comments by Dominique Dupagne

25 euros, le juste prix pour une consultation de généraliste ?
Et donc pourquoi ne pas avoir voté pour le compteur suisse ?


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
On a au moins une étude correcte, avec le vaccin contre le papillomavirus et son adjuvant aluminique http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0398762016000389

Augmentation significative du risque de Guillain Barré et de maladies inflammatoires de l’intestin. Dans l’absolu, cela fait peu de cas, mais il est donc impossible de dire que ce vaccin n’expose à aucun risque. (full text ici http://www.sciencedirect.com.sci-hub.io/science/article/pii/S0398762016000389 )

Le risque a pu être sous estimé par le refus de vaccination lié à une maladie auto-immune dans la parentèle.

Cela alimente la théorie « mesurée » : chaque vaccin expose à un risque très faible et doit donc apporter un bénéfice réel.


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
Revenir aux sources est toujours précieux. La manie des autorités sanitaires de toujours vouloir enjoliver la réalité dessert en fait la vaccination en semant le doute dans le public.


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
J’adhère à cette théorie. Qui n’enlève rien à l’intérêt de certaines vaccinations.


Faut-il remettre en cause la vaccination ?
Prépondérants, mais pas suffisants. L’humain survivait aux épidémies par sélection des individus résistants. Voulez-vous revenir à une mortalité infantile de 20% ?