Le conventionnement sélectif ne réglera certes pas immédiatement les difficultés …

Comment on Faut-il obliger les jeunes médecins à s’installer dans les déserts médicaux ? by dr niide.

Le conventionnement sélectif ne réglera certes pas immédiatement les difficultés d’accès aux soins de certaines zones. A moyen terme on peut en attendre une meilleur répartition sur le territoire. Il ne s’agit pas d’obliger les médecins à s’installer en zone moins médicalisée mais de les empêcher de le faire en zone sur médicalisée

Recent Comments by dr niide

25 euros, le juste prix pour une consultation de généraliste ?
25€ semble équitable, au même niveau pour toutes les consultations. Cependant ce raisonnement méconnaît les fonctions du médecin généraliste. Le suivi du patient, la prévention, l’éducation thérapeutique, le premier recours sont difficile à coter en actes. La solution est dans les autres modes de rémunérations, capitation, forfaits, paiement à performance ( sur des objectifs valides).
Les comparaisons données en introduction avec le coût de la consultation en dispensaires sont incomplètes. En dispensaire le médecin n’est pas rémunéré 50€ l’acte, il est salarié, les 50€ payent les locaux ( comme pour les professionnels libéraux) mais aussi le secrétariat ( que n’ont pas tous les médecins généralistes) , la direction du dispensaire, la présence de plusieurs professionnels de santé ( en libéral il sont rémunéré pour leurs actes pas pour leur présence). Il est donc difficile de comparer les 2 structures ( dispensaires et professionnels libéraux)
En fait le coût de la consultation dans un système capitaliste n’est pas tant la rémunération de la prestation ( ici la consultation) que celle de la valeur estimée par la société ( dans le cas des actes conventionnés) On peut discuter à l’infini des rémunérations respectives des différentes professions médicales ou non.
En terme de coût de santé globaux la prééminence a été donné en France au système hospitalier. Les soins primaires sont globalement moins rémunérés que dans d’autres pays européens (il s’agit d’analyse en terme de dépenses de santé)
Une réflexion globale sur le rôle, la place et le financement des soins primaires serait nécessaire avant celle sur la rémunération de la consultation. Mais je suis un grand rêveur parfois
PS Merci à D Dupagne pour cet espace de discussion