Industrie pharmaceutique = intérêts qui ne recoupent pas forcément ceux …

Comment on L’industrie pharmaceutique doit-elle pouvoir continuer à financer la formation des médecins ? by Etienne.

Industrie pharmaceutique = intérêts qui ne recoupent pas forcément ceux des patients
Quelqu’un a-t’il déjà assisté à un EPU financé par des labos, dont le principal message serait de ne rien prescrire (attitude qui se justifie dans un grand nombre de situations cliniques)?

Recent Comments by Etienne

Le paiement à l’acte doit-il disparaître ?
Le paiement à l’acte, c’est la garantie d’une bonne rémunérations pour les médecins qui savent contenter leurs clients (terme utilisé sciemment)


Le paiement à l’acte doit-il disparaître ?
Lors d’une consultation pour plainte de mauvais sommeil:
– prescription d’un somnifère = 3 minutes, avec renouvellement tous les mois. Au total, rente à vie pour le médecin, et patient dépendant aux benzodiazépines
– discussion autour de l’origine de cette plainte et des moyens non médicamenteux pour la prendre en charge: 1/2h minimum, souvent consultation unique. Au total: médecin qui gagne 23 euros, et patient qui apprend à ne pas médicaliser chaque minute de sa vie

Lors d’une consultation pour virose:
– prescription d’antibiotique et autres décongestionnants = 5 minutes. Au total, gain de temps pour le médecin (il n’y a qu’à suivre l’ordonnance), et patient qui revient à chaque rhume. Durée de l’épisode viral: 1 semaine.
– discussion et explication sur ces pathologies, leur évolution et leur surveillance = 20 minutes. Au total, patient qui n’aura plus besoin de reconsulter pour chaque rhume. Durée de l’épisode viral: 7 jours.


Faut-il supprimer mutuelles et assurances complémentaires ?
Égalité des citoyens = caisse d’assurance maladie unique