Coût d’une consultation en centre de santé ?

A votre avis, quel est le coût pour la collectivité d’une consultation de médecine générale dans un centre de santé où les médecins sont salariés ? Il s’agit du prix de revient réel, et non de celui payé par le patient ou par l’Assurance-maladie

Connaissez-vous le coût de revient moyen d'une consultation de généraliste dans un centre de santé ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

12 réflexions au sujet de « Coût d’une consultation en centre de santé ? »

    1. Dominique Dupagne Auteur de l’article

      C’est difficile en effet, mais cette étude http://www.apima.org/img_bronner/Synthese_Offre_de_soins_Parisienne.pdf décrit (tableau1 page 30) le résultat net. Les centres qui ne pratiquent que des consultation (3, 4, 6, 7) ont un coût commun autour de 50€ (coût par passage) et donc un fort déficit face à un remboursement de 23 à 25€ par l’Assurance Maladie.

      Je crois, sans en être certain, que ces centres payent un loyer pour leurs locaux.

      View Comment
      Répondre
  1. Marine

    Vous ne pouvez pas comparez ces coûts. Un médecin libéral bénéficie d’exemption de charges dont ne bénéficie pas un salarié et les malades les plus lourds vont dans les centres de santé.

    View Comment
    Répondre
  2. Aurore Bastin

    La question est plus qu’ambigue… Si on prend le budget de fonctionnement annuel d’un centre de santé et qu’on le divise par le nombre de consultations médicales réalisées dans l’année, j’imagine qu’on aboutit à un « prix de revient réél » par consultation très élevé. Mais cela n’a aucun sens, ça ne correspond à aucune réalité car cela voudrait dire qu’on considère que l’activité de ce centre se résume uniquement à ces consultations médicales, ce qui est à l’opposé du principe de fonctionnement des centres de santé. Il faut aussi prendre en compte toutes les activités qui ne bénéficient d’aucun financement propre mais sont génératrices de dépenses (salariales…) : les entretiens sociaux, les consultations avec les psychologues et autres thérapeutes qui ne sont pas financés par la sécu, mais aussi le temps de coordination indispensable pour gérer correctement des situations complexes, les actions de prévention, le recours à des interprètes…
    Et pour aller plus loin, on pourrait aussi opposer que l’action de ces centres est probablement génératrice d’économies de santé à long terme puisqu’elle évite la dégradation de l’état de santé de populations souvent plus fragiles et plus exposées

    View Comment
    Répondre
    1. Dominique Dupagne Auteur de l’article

      Bonjour
      Votre analyse est très pertinente. Mais justement, les médecins libéraux aimeraient disposer d’honoraires leur permettant de réaliser toutes ces missions indispensables auprès de leur clientèle. En fait, il apparaît que ce qui finance ces activités en centre de santé, ce sont les consultations dentaires, qui permettent de dégager une marge finançant les autres activités déficitaires.

      J’ajoute que certains médecins libéraux gèrent des situations complexes, avec des patients ne parlant pas français, et que la prévention fait partie de la médecine.

      Il me semble donc que ce calcul du coût d’une consultation en dispensaire, (comme en médecine du travail) a du sens pour réfléchir au financement de la santé ambulatoire. En revanche, l’utiliser comme outil pour mettre en compétition les modes d’exercice serait en effet sans intérêt, car il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable.

      View Comment
      Répondre
  3. Dr Popaul

    Je suis médecin, ce qui ne m’empêche pas de tomber malade.
    Je suis donc allé essayer un centre de santé géré par la mutualité, dans un quartier cher de Paris (Mutualité).

    En patientant, j’ai essayé de réfléchir au modèle économique de ce centre, en me plaçant du point de vue des mutuelles…

    En fait, la mutuelle n’est pas perdante dans cette opération parce que de toute façon avec les dépassements d’honoraires en secteur 2 dans Paris, elle sera probablement obligée de rembourser de toute façon autour de 70€ par Cs, donc le coût est le même si le patient va en centre de santé, ou si il va voir un spé secteur 2, et en prime la mutuelle fait une belle opération de com et se prépare son réseau intégré.

    View Comment
    Répondre
  4. ANNE

    pour faire tourner ses « dispensaires » de Lyon, la mutualité a reçu près de 300 millions d »‘euros sur 5 ou 6 ans du grand lyon! Mais vive le 1/3 payant! Et les médecins touchent 8 € d’honoraires reversés!!!!

    View Comment
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *